elouges

  • Atelier Conso Elouges Petit déjeuner gratuit


    Atelier Conso Elouges

    Zone de Texte: Où ?…
Maison de Quartier
d’Elouges
Rue du Commerce 143
7370 Dour

    Zone de Texte: Quand? 
Jeudi 28 mars 2012
A partir de 09h00 (petit déjeuner)

     

    Mesurons notre empreinte écologique!

     

    Animation de Mathieu Decrême

    Un atelier des Equipes Populaires et du PCS de la Commune de Dour

     

    EMPREINTE ECOLOGIQUE … UN TERME A LA MODE ?

     

    DECOUVRONS ENSEMBLE COMMENT , EN TANT QUE CONSOMMATEUR RESPONSABLE, NOUS POUVONS AGIR EN FAVEUR

    DE L’ENVIRONNEMENT !

     

     

    REJOIGNEZ-NOUS ! La rencontre sera précédée d’un petit déjeuner OFFERT !!!

    Information 065 69 10 18


  • rencontres citoyennes à Dour... C'est repartit

    Dourois et Douroises,

    je vous invite à nous rejoindre afin de mieux parler de votre quartier, nous pourrons ensemble répondre à vos attentes tant au niveau de la sécurité que de la qualité de vie dans votre rue, quartier et village.

    bienvenu à tous,

    Jacquy Detrain

    Echevin des Affaires Sociales

     

    Chères concitoyennes, chers concitoyens,

    Les rencontres citoyennes reprennent….

    La parole est à vous….

    Dès le 18 mars prochain, débuteront les nouvelles rencontres citoyennes.

    Ces réunions vous donneront l’occasion de rencontrer votre Bourgmestre et vos échevins près de chez vous en présence du Chef de Corps ff et de votre agent de quartier.

    Ces rencontres de proximité vous permettront ainsi de nous faire part de vos préoccupations diverses.

    Soyez vigilant à l'agenda ci-dessous :

    Le lundi 18 mars 19h00 à l’Ecole communale du Centre à Dour.

    Le mercredi 20 mars 19h00 à l'Ecole communale d'Elouges.

    Le lundi 25 mars 19h00 à l'Ecole communale de Wihéries.

    Le mercredi 27 mars 19h00 à l'Ecole communale de Blaugies.

     Au plaisir de vous y rencontrer

    Carlo Di Antonio, Bourgmestre en titre

    Vincent Loiseau , Bourgmestre ff

    Martine Coquelet, Echevine

    Plus d'infos: www.communedour.be


     
    Partager
     
     
    Cliquez ici pour RépondreRépondre à tous ou Transférer le message.
     
     
     
    Utilisé à 27 %
    Utilisation de 2,8 Go des 10,1 Go dont vous disposez

     
       
  • bénédiction Chapelle de Cocars 2010.

    http://www.dailymotion.com/video/x6g69d_la-ducasse-a-figues-reportage_creation

    ci-dessous un lien du Centre e-Doc de la Région des Hauts-Pays

    http://www.pnhpdoc.fmgeneration.be/index.php?option=com_content&view=article&id=154:elouges-ermitage-de-cocars-&catid=47:elouges

  • Ducasse à Figues-Roulotte théâtrale 2012

    http://www.dailymotion.com/video/xsxvdf_wiheries-ducasse-a-figues-2012_webcam

  • samedi 18 août 2012 Chapelle de Cocars


    cocars,detrain jacquy,elouges





    11h00 : Procession au départ de l’église de Wihèries

    –  11h30 : Concert de la Chorale de la Manécanterie à l’entrée de la  Chapelle de Cocars

     

    –  12h15 : Hymne de la Ducasse par la « Roulotte Théâtrale »

    –  Ouverture de la Ducasse par Monsieur le Bourgmestre en titre Carlo Di Antonio  et Monsieur le Doyen André Van Neste.

    –  Bénédiction et présentation des enfants à « Jean-qui-rit & Jean-qui-pleure ».

    les parents qui le désirent pourront présenter leurs enfants à la bénédiction de Monsieur le Doyen Van Neste et Monsieur l'Abbé Pasca Laplanche.

    (une médaille souvenir sera offerte aux enfants présents .)

     

    –  14h00-18h00:  Exposition :

        « La Chapelle de Cocars au fil des ans »

    - possibilité de se recueillir tout l'après-midi, prières et chapelets

    (Cierges et neuvaines en vente).

      

    –  18h00 :  Messe à l’entrée de la Chapelle en l’honneur de

        Notre-Dame de Cocars

    bienvenu à Tous.

    Jacquy Detrain et le Comité de quartier Sainte Odile.

  • stage de vacances pour nos petites têtes blondes...

    Les nombreux stages du mois de juillet ont rencontrés un grand succès. Ils étaient complets ! Il nous reste encore quelques places pour six stages du mois d’août !

    Pour se renseigner et s'inscrire 065 69 10 19

    SEMAINE FAUNE ET FLORE 4 places

    Du 6 au 9 août Activités : Jeux de connaissances, jardin bio, sortie à Aubechies, construction d’un nichoir,…

    Organisateur : Administration Communale de Dour (Plan de Cohésion Sociale) Lieu : Maison Citoyenne de Wihéries, rue Ferrer, 14 à 7370 Wihéries Age : De 6 à 10 ans Horaire: le lundi, mercredi et jeudi : de 9h00 à 12h00 - 13h30 à 16h00 le mardi : sortie à Aubechies de 9h00 à 17h00 Coût : 5 euros/ semaine Renseignements et inscriptions : Maison de quartier d’Elouges : 065 69 10 19 ou 065 69 10 18

    INITIATION A LA PÈCHE 3 places

    Le vendredi 10 août Activités : Journée d’initiation à la pêche Organisateur : Administration Communale de Dour (Plan deCohésion Sociale) Lieu : Rendez-vous à 9h00 devant la Maison Citoyenne de Wihéries, rue Ferrer, 14 Age : A partir de 10 ans Horaire : De 9h00 à 16h00 Coût : 3 euros (comprend 2 boissons et le matériel de pêche) Renseignements et inscriptions : Maison de quartier d’Elouges : 065 69 10 19 ou 065 69 10 18

    MINI-FOOT 10 places

    Du 13 au 17 août Lieu : Centre Sportif d’Elouges (Chemin des 34 à Elouges) Horaire : de 9h30 à 12h00 , excepté le 15 août Age : de 4 à 16 ans Coût : gratuit

    Organisateurs : Ecole Futsal Ste Odile en collaborationavec l’ADEPS et l’Administration Communale de Dour (Plan de Cohésion Sociale) Renseignements : Maison de quartier d’Elouges : 065 69 10 19 ou 065 69 10 18

    STAGE D’IMPROVISATION-THEATRALE 4 places Du 20 au 24 août (sauf le mercredi)

    Organisateur : Administration Communale de Dour (Plan de Cohésion Sociale) en collaboration avec l’Académie de Colfontaine Lieu : Maison de quartier d’Elouges, rue du Commerce 143 Age : 8 à 12 ans Horaire: 13h00 à 16h00 Coût : 5 euros/semaine Renseignements et inscriptions: Maison de quartier d’Elouges : 065/69 10 19

    SORTIE AU PARC TOURISTIQUE DU VALJOLY FAMILIALE 10 places

    Le mercredi 22 août Ressourcez-vous en pleine nature en famille ou entre amis. Activités : Découvrez la station touristique du Valjoly en bordure du grand lac du Nord et à l’orée de 6000 hectares de forêt. La station propose un large choix de services et d’activités (aquarium, minigolf, randonnées, trampoline,…). Le point de départ idéal pour découvrir l’Avesnois ! Lieu : Parc touristique du Valjoly

    Organisateur : CPAS de Dour en collaboration avec l’administration communale de Dour Horaire: Départ du CPAS à 8h00, retour à 17h00 Age : Tout public Coût : 5 euros Renseignements : Maison de quartier d’Elouges : 065/69 10 19 ATHLETISME 10 Places Du 27 au 31 août Initiation à l’athlétisme et découverte des différentes disciplines Lieu : Site de la Machine à Feu Horaire : de 14h00 à 16h00 Age : de 7 à 9 ans Coût : Gratuit Organisateurs : Dour Sports ASBL en collaboration avec l’ADEPS et l’Administration Communale de Dour (Plan de Cohésion Sociale) Renseignements/ inscriptions : 065/69 10 19

    N’hésitez pas à diffuser l’information et passez de bonnes vacances.

    Jacquy Detrain 

    Echevin des Affaires Sociales.

    0472/98.72.23


  • en voilà une bonne idée...

    bonjour,

    pas de vente juste du troc

    Je recherche des personnes intéressées de porter ce projet avec moi???

    même si à dour, la Bourse au vêtmentsd e Ligue des Familles a bonne réputation ceci est une autre approche.

    Jacquy Detrain

     

    Troquons nos fringues… en plein air!

     

    Le troc de vêtements, une formule conviviale et gratuite qui commence à faire son petit bonhomme de chemin dans les esprits, les foyers, les collectivités. Et pourquoi ne pas élargir la démarche en organisant un échange de fringues en rue, ouvert à tous ? L’idée a germé, puis ils l’ont concrétisée. « Ils », ce sont de « simples citoyens », Anne-Catherine et Martin. Ce couple d’artistes a organisé le premier samedi des soldes d’été, un troc de vêtements sur le pavé bruxellois, non loin de la rue Neuve, temple du lèche-vitrine compulsif et des prix cassés. Et ils remettent ça le samedi 7 juillet 2012.

    D’où vient l’idée ? Et qui se cache derrière cette initiative ?

    Ça fait plusieurs années que nous nous réunissons avec une dizaine d’autres artistes pour partager, débattre, s’informer, lire des articles, regarder des documentaires et essayer de dégager de nos réunions une vision globale de l’état du monde qui nous entoure. À la suite de ces réunions, outre l’absolue certitude qu’il faut lutter sans relâche contre la colonisation des esprits par le consumérisme, nous avons décidé d’agir dans des espaces réels plutôt que dans le cadre souvent privilégié d’un théâtre, de se confronter aux gens plutôt qu’aux spectateurs. Nous sommes tous les deux à l’initiative de ces actions, nous nous joignons également à d’autres groupes quand l’occasion se présente. Nous ne nous « cachons » pas derrière ces actions, cet anonymat relatif exprime simplement l’idée que nous sommes juste de simples citoyens et que n’importe qui peut faire la même chose que nous. Il suffit de le faire.

    Avec quel objectif avez-vous mis ça en place ?

    Pour nous, la phrase : « Un autre monde est possible » n’est pas une formule magique ou une pommade psychologique. C’est une invitation à travailler avec fermeté et enthousiasme à la profonde transformation des rapports humains, en commençant par soi-même et en allant jusqu’au bout.

    Vous avez choisi la rue Neuve et le début des soldes pour organiser cette action. Un lieu et une période non anodins…

    Nous voulons ouvrir les consciences dans un champ beaucoup plus large que juste entre « pro-bio », écologistes, altermondialistes, ou indignés convaincus. La publicité et le marketing, les lobbys et les agences de com travaillent avec des moyens et une efficacité que le monde alternatif n’a que trop rarement. Il faut aller ouvrir des brèches aux endroits où rien ne semble remettre en question l’injonction publicitaire à la surconsommation. C’est dans les métros, les supermarchés, les écoles, les prisons, les banques, les embouteillages et les galeries commerciales que se trouve la population, plus que dans les théâtres ou dans les salons du Bio. Dans la rue Neuve le premier samedi de juillet, on peut mesurer le travail de soumission fait par la publicité sur la population. Certains refuseront même d’entendre ce simple message: « Vêtements gratuits, propres et en bon état, homme, femme et enfant, à donner, à 50m sur votre gauche ! » D’autres, nombreux, profiteront de ce qui semble être un rêve et partiront les bras chargés en ayant l’impression confuse d’une entourloupe dont ils ont, par miracle, bénéficié. Non, messieurs dames, il n’y a pas d’arnaque: ce sont juste des rapports humains différents qui ne sont pas basés sur le profit individuel mais bien sur le profit collectif. Le mode de consommation occidental, c(h)ristalisé au moment des soldes, n’est pas une fatalité: c’est un choix et d’autres choix existent.

    Comment ça s’est passé concrètement ?

    Nous nous sommes donné rdv à 12h rue aux Choux, perpendiculaire à la rue Neuve, et quand il y a eu suffisamment de participants ayant apporté leurs vieux vêtements, nous avons délimité des espaces « hommes », « femmes », et « enfants » au sol avec des craies de couleurs ainsi qu’un espace « à donner ». Le reste s’est fait presque tout seul. Les gens se sont mis à papoter, à échanger… à être heureux de ne pas utiliser d’argent, pour une fois. Certains passants voulant participer au troc mais n’ayant pas apporté de vieux vêtements, nous ont acheté des sandwichs et de l’eau… contre une chemise, des jeux pour enfants. À la fin de l’après-midi, nous avions une grande quantité de vêtements que personne n’avait pris. Nous les avons apporté aux réfugiés afghans à Ixelles.

    Une centaine de participants étaient au rendez-vous… C’était plus qu’attendu? Et est-ce que ça a touché aussi des passants, non sensibilisés « à la base » ?

    Nous étions évidement très heureux de voir qu’autant de gens aient été séduits par l’idée et de constater que la convivialité découle naturellement de ce genre d’événement. Les passants ont été frappés par ce décalage d’atmosphère décontractée et festive à quelques enjambées de la frénésie des soldes. Beaucoup nous ont laissé leur adresse mail pour être de la partie l’an prochain.

    Il y a donc eu beaucoup participants, ainsi que des répercussions dans la presse : comment expliquer ce « succès » ?

    Les événements de ces dernières années ont montré de façon assez claire les limites de notre système. De plus en plus de gens ont envie de répondre aux initiatives de ce genre: les bienfaits sont clairs et immédiats. La presse, quand elle fait bien son travail, est elle aussi à la recherche d’une redéfinition permanente de notre société, d’une réflexion commune pour le bénéfice de tous.

    Une anecdote ?

    Je (Martin) suis rentré chez moi avec trois belles chemises et un grand sourire.

    Une déception ?

    Le fait de se sentir en minorité face à la machine capitaliste est parfois un peu désespérant mais ça ne dure jamais: il y a de plus en plus de gens qui y renoncent et puis on s’amuse beaucoup, on crée des liens…

    Plus d’infos sur la prochaine édition ?

    Rendez-vous le samedi 7 juillet 2012, à 12h, rue aux Choux (perpendiculaire à la rue Neuve, en face de l’église ND du Finistère). Nous avons créé une adresse mail sur laquelle il est possible de s’inscrire pour recevoir les informations, proposer son aide, son soutien : de.simples.citoyens@gmail.com
    Nous aimerions agrémenter la prochaine édition d’animations de rue et de fanfares et nous aurons sans doute besoin d’aide pour encadrer l’événement.


  • proverbe du jour.....

    Si tu vois une chèvre dans le repaire d’un lion, aie peur d’elle.
    — Proverbe africain

  • le Bonheur c'est..............



    On se persuade souvent soi-même que la vie
    sera meilleure après s'être marié, après
    avoir eu un enfant, et ensuite, après en
    avoir eu un autre...

    Plus tard, on se sent frustré, parce que nos
    enfants ne sont pas encore assez grands et
    on pense que l'on sera mieux quand ils le
    seront. On est alors convaincu que l'on sera
    plus heureux quand ils auront passé cette
    étape.

    On se dit que notre vie sera complète quand
    les choses iront mieux pour notre conjoint,
    quand on possédera une plus belle voiture
    ou une plus grande maison, quand on pourra
    aller en vacances, quand on sera à la
    retraite...

    La vérité est qu'il n'y a pas de meilleur
    moment pour être heureux que le moment
    présent.


    Si ce n'est pas maintenant, quand serait-ce?
    La vie sera toujours pleine de défis à
    atteindre et de projets à terminer.

    Il est préférable de l'admettre et de
    décider d'être heureux maintenant
    qu'il est encore temps.

    Pendant longtemps, j'ai pensé que ma vie
    allait enfin commencer, "La Vraie Vie!"
    Mais il y avait toujours un obstacle sur
    le chemin, un problème qu'il fallait
    résoudre en premier, un thème non terminé,
    un temps à passer, une dette à payer.

    Et alors la vie allait commencer ! ! ! !

    Jusqu'à ce que je me rende compte que ces
    obstacles étaient justement ma vie.

    Cette perspective m'a aidé à comprendre
    qu'il n'y a pas un chemin qui mène au
    bonheur.

    Le bonheur est le chemin.


    Ainsi passe chaque moment que nous avons
    et plus encore :

    quand on partage ce moment avec quelqu'un
    de spécial, suffisamment spécial pour
    partager notre temps et, que l'on se
    rappelle que le temps n'attend pas.

    Alors, il faut arrêter d'attendre de
    terminer ses études, d'augmenter son
    salaire, de se marier, d'avoir des
    enfants, que ses enfants partent de la
    maison ou, simplement, le vendredi soir,
    le dimanche matin, le printemps, l'été,
    l'automne ou l'hiver, pour décider qu'il
    n'y a pas de meilleur moment que
    maintenant pour être heureux.

    LE BONHEUR EST UNE TRAJECTOIRE ET NON
    PAS UNE DESTINATION!

    Il n'en faut pas beaucoup pour être
    heureux.

    Il suffit juste d'apprécier chaque petit
    moment et de le sacrer comme l'un des
    meilleurs moments de sa vie.