dour

  • Le grand Prix Samyn 2016

    Le « Grand Prix Samyn » – 2 mars 2016

    « Trois jours après l’ouverture de la saison en Flandre avec le Circuit Het Nieuwsblad et Kuurne-Bruxelles-Kuurne, le Grand Prix Samyn ouvrira la saison professionnelle en Wallonie le 2 mars prochain entre Quaregnon et Dour. L’épreuve comportera encore plus de secteurs pavés qu’en 2015.

    Le « Grand Prix Samyn » 2016 se disputera entre Quaregnon et Dour sur un parcours de 200 kilomètres (…) L’arrivée restera située au centre de Dour (Face à la Place Verte) au terme d’un long faux plat de plus d’un kilomètre.

    Le « Grand Prix Samyn » 2015 avait vu la victoire au sprint de Kris Boeckmans devant Gianni Meersman et le Français Christophe Laporte. Chez les dames, les lauriers étaient revenus à la Néerlandaise Chantal Blaak devant sa compatriote Anna Van Der Breggen et la Suédoise Emma Johansson. »

    « Le GP Samyn, qui en sera en 2016 à sa 48e édition (dont deux annulations à cause de la météo), rend hommage à la mémoire du coureur professionnel français José Samyn décédé le 28 août 1969 des suites d’une lourde chute au critérium de Zingem. Il avait enlevé la 1e édition devant son compatrioté Bernard Guyot et Vic Van Schil en 1968. »

    source : www.rtbf.be

    *******
    >> Ordonnance de Police Samyn 2016 <<
    *******
    Attention ! Le marché hebdomadaire du lundi 29 février 2016 sera déplacé !
    Place Verte => Grand Place (église)

  • Maison à vendre Elouges

    Le Conseil d'Administration du Logis dourois a décidé afin de favoriser l'accès à la propriété de l'ensemble de population douroise, de mettre en vente la maison sise rue d’Italie 3 à Elouges. N’hésitez pas de me contacter   : jacquydetrain@gmail.com ou le logis dourois pour de plus amples informations. Jacquy Detrain Échevin des Affaires sociales 

     

    N'

    Avis aux locataires et candidats locataires du Logis Dourois scrl ou d’une autre société de logements de service public

    La scrl Le Logis Dourois met en vente une maison située

    Rue d’Italie, n°3 à 7370 Elouges

    Italie3

    3 chambres – salon – salle à manger – cuisine à équiper – salle de bain – WC séparé – grenier – caves- châssis PVC – double vitrage – jardin

     

    Faire offre écrite à partir de 82.500 € pour le 28 septembre 2015 au plus tard sous enveloppe fermée mentionnant « offre Italie 3 » et adressée 
    Au Logis Dourois scrl – 13/14 rue des Anémones à 7370 Dour

    Renseignements : Madame Sandrine François au 065/61.20.19

    Télécharger tarifs prêts hypothécaire « habitat pour tous »  SWCS : Tarif-2015-03-16


     

     

     

  • lutte contre le gaspillage alimentaire

     

    Bonjour,

    C'est avec grand plaisir que je le partage  un communiqué de presse de Monsieur le Ministre C Di Antonio car  voici plusieurs années j'ai travaillé à la mise en place du 1ier Groupement d'achat commun (GAC) sur Dour. j'en profite pour remettre un grand merci à tous ceux et celles qui n'avaient suivi à cette époque dans ce projet assez avant-gardiste pour l'époque.

     

    voici cet article : 

     

     

    "De la fourche à la fourchette,

    nous pouvons tous agir pour réduire le gaspillage alimentaire

     

    Chaque wallon gaspille entre 14 et 23 kilos de nourriture par an.

     

    Si l'on considère au niveau mondial toutes les pertes, le constat est encore plus alarmant : la nourriture produite mais non consommée occupe inutilement 30% des terres agricoles mondiales et requiert en eau l'équivalent de trois fois le volume du lac de Genève.

     

    Au sein du Gouvernement wallon, avec mes collègues René Collin et Maxime Prévot, nous avons souhaité créer un programme transversal de lutte contre ces pertes et gaspillages alimentaires. Pour ce faire, nous nous focalisons sur la politique des déchets, l'agriculture, la valorisation en filière courte, l'économie sociale, circulaire, la transformation agroalimentaire, la gestion des banques alimentaires, la prévention santé, la lutte contre la pauvreté, l'emploi,…

     

    De la production à la consommation, de la fourche à la fourchette, tous les échelons ont été pris en compte.

     

     

     

    Une réduction de 30% des pertes et du gaspillage alimentaires est visée d'ici 2025 en Wallonie, conformément aux recommandations européennes.

     

    Souhaitant dégager des pistes prioritaires, j'ai organisé de nombreuses consultations avec les acteurs du terrain. Celles-ci ont accouché d'actions qui seront progressivement mises en œuvre en Wallonie durant cette législature.

     

    La sensibilisation, la redistribution d'invendus alimentaires vers les associations d'aide alimentaire, la réduction des pertes au niveau de la production, les processus de conservation, de transports, de transformation des matières premières en denrées alimentaires et nos habitudes de consommation au travail et à la maison sont les axes majeurs de ce programme. 

     

    La mise en place d'un rest-o-pack dans l'HORECA et la promotion d'une alimentation durable et locale dans les cantines et les foyers sont également deux actions qui me sont chères.

     

     

    Si l'amour est dans le pré, le bonheur est dans l'assiette 

     

    Je trouve qu'il est impératif que nous nous reconnections à ce que nous mangeons. Nos comportements d'achats et de consommation sont significatifs en matière de réduction du gaspillage alimentaire puisque le consommateur est en effet responsable de 25% des pertes et gaspillages alimentaires en Belgique.

     

    En parallèle, je souhaite entamer prochainement une réflexion avec le Gouvernement fédéral pour clarifier les différentes mentions de date limite figurant sur les produits alimentaires. Les mentions « à consommer de préférence avant le » et « à consommer jusqu'au » sur nos produits de consommation courante sont encore souvent mal interprétées. Une seule et même mention claire contribuerait à réduire le gaspillage alimentaire.

     

    L'agriculture est le premier maillon de la chaîne de production

     

    La fonction première de l'agriculture est d'offrir une nourriture de qualité aux citoyens. Les producteurs agricoles ont toujours été attentifs à réduire au maximum les pertes liées à leur production. Ces pertes dépendent, malheureusement, bien souvent des conditions climatiques. Par ce programme, nous souhaitons, le Ministre de l'Agriculture René Collin en tête, mettre à disposition des producteurs des outils d'aide à la décision efficaces afin de réduire les risques de perte des récoltes. De plus, il est important de redonner de la valeur à notre alimentation. C'est pourquoi, nous soutenons des projets de sensibilisation à la qualité de nos produits notamment auprès des plus jeunes via les cantines scolaires.

     

    Le partenariat avec les acteurs économiques de l'alimentation est aussi l'occasion d'actions sociales et de collaboration avec les acteurs de la redistribution de colis ou les épiceries sociales.

     

    De nombreuses associations ont fait part au Ministre de la Santé et de l'Action sociale Maxime Prévot des difficultés rencontrées pour garantir une distribution ou une vente de produits variés garantissant une alimentation équilibrée. Ces associations de terrain jouent un rôle non seulement dans le besoin de base de pouvoir se nourrir mais aussi dans l'accompagnement et l'éducation pour une meilleure qualité de vie.

     

    Un plan transversal wallon c'est avant tout une mise en réseau des acteurs. Nous sommes tous concernés. Changeons nos habitudes. "

     

     

    Carlo DI ANTONIO

    Ministre wallon de l'Environnement

     

  • Groupe de travail sur le bien-être animal.

    10/04/2015

     

     

    Concerne : Groupe de travail sur le bien-être animal.

    Mesdames, Messieurs,

    Chers dourois et Douroises,

    J’ai le plaisir de vous inviter à la première réunion de travail sur le bien-être animal.

    Quand : Ce mercredi 22 avril 15 à 18 h00

    Où : à la Salle du Conseil communal – Hôtel de Ville – Grand Place 1 à 7370 Dour.

    Ordre du jour :

    ·        Présentation du Projet par PowerPoint.

    ·        Débat Question / Réponse.

    ·        Inscription dans les groupes de réflexion sur les différentes façon de contribuer au Bien-Être animal.

    ·        Prise de date de prochain rendez-vous et création des groupes de travail sur le sujet.

    ·        Pouvez-vous me confirmer votre présence par courriel : jacquydetrain@gmail.com ou par SMS au 0483/644.504

     

    Dans l’espoir de vous y rencontrer nombreux et nombreuses, recevez, Mesdames et Messieurs les Amis des animaux, mes remerciements anticipés à votre collaboration.

     

     

     

     

    Jacquy Detrain

    Échevin du Bien-Être animal

    Grand Place 1

    7370  Dour

    Courriel : jacquydetrain@gmail.com

    Gsm : 0483/644.504

     

    NB : Les personnes intéressées par la démarche mais ne pouvant être présentes ce jour-là, peuvent me faire parvenir leurs coordonnées afin de leur transmettre le PV de cette réunion ainsi que les prochaines dates de rencontres.

     

     

     

  • ActivÂges Dour

     
    Voici un projet que j'ai le plaisir de vous présenter en tant d’Échevin des Affaires Sociales
    Activ’Aînés est un programme d’activités spécialement conçu pour les 60 ans et plus. Chaque mois, une activité vous attend !
    Programme des activités seniors 2015 : Programme Activ’Aînés
    quand ? Du 10/03/2015 à 08:45 
    au 31/12/2015 à 08:45
    s'adresser à Sandra Descamps
    téléphone 065/69.10.18
    ajouter un événement au calendrier  vCal
     iCal

     

    Programme Activ’Aînés 2015 :

    • Février 2015 : Séance de prévention aux chutes au domicile pour les personnes âgées à la Maison de quartier d’Elouges.
    • Mars 2015 : Sortie au Plazza Art de Mons, projection du film « Coup de foudre » traitant des violences faites aux femmes, dans le cadre de la Journée de la femme.
    • Avril 2015 : Carrefour des Générations.
    • Mai 2015 : Fête des voisins et visite de la maison adaptée aux chutes au domicile pour les seniors de Thuin.
    • Juin 2015 : Atelier tablettes numériques et/ou smartphones.
    • Juillet/Août 2015 : Atelier culinaire intergénérationnelle et sortie familiale à définir.
    • Septembre 2015 : Révision du permis de conduire théorique pour les seniors.
    • Octobre 2015 : Goûter santé.
    • Novembre 2015 : Sensibilisation pour les seniors, dans le cadre de la semaine de sensibilisation aux violences intrafamiliales (sorties cinéma, self défense,…)
    • Décembre 2015 : Goûter intergénérationnel dans le cadre du Dour On Ic
  • Opération rivière propre ce 25 Octobre à partir de 10h00

    OPERATION RIVIERE PROPRE !

     

    La commune de Dour et le contrat de Rivière de la Haine organisent une opération « Rivière Propre ».

     

    Cette opération consiste à lancer un appel aux bénévoles en vue de ramasser les déchets présents dans et aux abords des cours d’eau le tout dans un esprit de grande convivialité.

     

    Plus qu’un ramassage, cette action vise surtout à sensibiliser tous les citoyens à la problématique des déchets dans nos rivières.

     

    Toutes les personnes motivées à participer à cette belle initiative en faveur de notre environnement sont invitées à nous rejoindre le samedi 25 octobre 2014 entre 10h00 et 12h00 sur le site de la « Fontaine du Marou » (Rue Pont à Cavains à 7370 Dour).

     

    A l’issue du ramassage, le verre de l’amitié sera offert par le Contrat de Rivière de la Haine.

  • Quoi ma gueule

    Vive les moches!

    Vive les mochesJ’ai le goût d’une chronique plus légère et plus optimiste, pour une fois :-) !

    Et c’est un ami qui m’en a donné l’idée (merci Raoul!) dans un récent courriel (moi qui peste tellement souvent contre ces innombrables courriels: comme quoi on n’échappe pas à ses contradictions ;-) …

    Je veux donc juste partager l’excellente idée qu’a eue la chaîne Intermarchébientôt suivie par d’autres gros joueurs de la distribution alimentaire française comme Auchan et Monoprix: revaloriser et rendre disponibles les fruits et légumes “hors calibre”.

    Comme on sait, ces fruits et légumes, écartés par les producteurs eux-mêmes parce qu’aucun distributeur (et supposément aucun consommateur) n’est intéressé par autre chose que des “parfaits”, représentent plus de 30% du gaspillage alimentaire annuel: trop gros, trop petits, tachés, difformes, etc.

    Encore une fois, il suffisait non seulement d’y penser (car les bonnes idées manquent rarement) mais surtout de trouver la volonté politique, sociale ou commercialepour oser prendre l’initiative.

    Au Québec, on en a des exemples récents et remarquables: le tournant pris, à l’initiative de la chaîne d’alimentation Métro, vers l’utilisation systématique de sacs de provisions réutilisables. Cette habitude, déjà bien implantée dans plusieurs pays, n’arrivait pas à faire sa place ici: on en parlait depuis des années, un député provincial en avait même fait sa campagne personnelle, tout le monde préférait s’en remettre à la sensibilisation des consommateurs et aux choix individuels de ceux-ci. Jusqu’à ce queMétro décide de plonger sans plus attendre en fabricant ses propres sacs réutilisables (excellente idée de marketing: pourquoi pas joindre l’agréable à l’utile?) et en fasse systématiquement la promotion. Moins d’un an après, toutes les grandes chaînes d’alimentation avaient emboîté le pas (concurrence, quand tu nous tiens! Mais pour une fois, pour la bonne cause!) et il reste maintenant très peu de sacs en plastique qui ne soient pas devenus au moins “biodégradables” à des degrés divers.

    Autre exemple: la décision audacieuse des autorités de l’Université de Sherbrooke de décréter unilatéralement (et de défrayer elles-mêmes) la gratuité du transport en commun pour tous leurs étudiants et leurs personnels. J’en ai parlé brièvement dans un blogue portant sur le leadership, c’est-à-dire la capacité de “voir demain dès aujourd’hui”: non seulement cette audace s’est révélée avantageuse pour l’Université même sur le plan financier (elle qui déboursait pourtant près d’un million par année pour offrir ce service qu’elle n’était en rien obligé d’offrir), mais elle a également eu pour conséquence de contribuer indirectement de manière significative à la revitalisation du centre-ville de Sherbrooke.

    Revenons donc à nos “moches” de départ: oser distribuer des fruits et légumes qui devraient, a priori, être boudés par les consommateurs. Même si l’idée était pleine de “bon sens” au niveau de l’écologie, il fallait quand même le faire au niveau commercial!

    Comment? Comme dans tellement d’autres domaines, en décolonisant nos espritsde consommateurs. Si nous avons “appris”, à travers les années (et les campagnes de marketing!), que seuls les fruits et légumes parfaits étaient désirables, voire même mangeables (comme on a très longtemps “appris” que fumer était désirable et souhaitable), alors il est également possible d’”apprendre” autre chose. Et entre autres, que “les moches” sont non seulement mangeables, mais qu’ils peuvent même devenir désirables (le prix moins élevé jouant ici son rôle). Et ça a marché!

    Les promoteurs de la campagne ont même poussé la chose un peu plus loin en développant carrément un logo commercial pour l’ensemble de ses produits non conformes. S’appuyant sur l’important symbole que représentent en France les “gueules cassées” (les militaires de la première Guerre mondiale défigurés au combat), ils ont créé le logo “Quoi, ma gueule?” qui, bien sûr, peut être compris de plusieurs manières, mais qui ont toutes en commun de questionner nos habitudes et nos préjugés spontanés.

    Ce qui peut éventuellement être utiles à bien d’autres qu’aux pommes ou aux carottes atypiques!!!

    Bref, décolonisons nos esprits et osons! Les domaines d’application de ces deux consignes sont proprement illimités!

    Article écrit par 

  • CARREFOUR DES GENERATIONS DOUR 2014

     

     

    PROJET CARREFOUR DES GENERATIONS DOUR 2014

     

     

    Dans le cadre de la 6ième édition du « Carrefour des Générations », plusieurs activités intergénérationnelles sont proposées sous forme d’un parcours "Rallye".
    Un atelier culinaire, inauguration et découverte de l’aire de sports à l’agoraspace Jules Cantineau, la découverte des métiers anciens au Musée Mulpas,jeux de société à la Maison de Quartier. 
    Et bien d’autres choses encore ! 
    Venez nombreux… Et tentez de gagner un panier gourmand !

    Quand ? Le samedi 26 avril 2014 de 9h30 à 12h30 11h30 : Inauguration officielle de l’aire de sports en présence des autorités Communales suivie du verre de l’amitié à l’agoraspace Jules Cantineau

    Où ? Au départ de la Maison de Quartier d’Elouges.

    Inscriptions : Maison de Quartier d’Elouges, Rue du Commerce 143 à 7370 Elouges. Ou au 065/69.10.18

     

    L’équipe du Plan de Cohésion Sociale participera, comme chaque année à l’opération « Carrefour des générations » en organisant un programme convivial, participatif et festif destiné à sensibiliser et informer sur les relations entre générations. 

    Le PCS propose d’axer les activités autour de l’agoraspace Cantineau où un module de gymnastique douce pour séniors vient d’être installé ce qui offre aux habitants du quartier un espace de loisirs pour tous, favorisant la cohésion sociale et les rencontres intergénérationnelles. 

    Le PCS sollicite l’ensemble des partenaires comme « ambassadeurs » (Conseil Consultatif des Ainés, CPAS, Centre de services communs, homes, Conseil Consultatif des Locataires et Propriétaires du Logis Dourois, la bibliothèque de Dour, enfants participant à nos activités, public interculturel en alphabétisation, ….) 

    Déroulement :

    Dans le cadre de cette 6ème édition le samedi 26 avril 2014 de 9h30 à 12h30 ; plusieurs activités intergénérationnelles seraient proposées sous forme d’un "Rallye" : 

    - Mini-atelier culinaire intergénérationnel 
    - Inauguration de l’aire de gymnastique douce pour séniors à l’agoraspace Jules Cantineau 
    - La découverte des métiers anciens au Musée Mulpas 
    - Un atelier jeux de société divers pour réapprendre à jouer en famille

    Ces activités se dérouleront au départ de la Maison de Quartier d’Elouges et dans le village (cités à proximité, Musée Mulpas, jardin et cuisine de la maison de quartier). Le but étant de réaliser ses « missions » en équipe (adultes et enfants confondus) et de répondre à un petit questionnaire permettant de motiver les participants et dynamiser la cohésion de groupe.

    Les commerçants de la région se sont également mobilisés afin de vous permettre de gagner des produits locaux artisanaux en participant à notre rallye intergénérationnel.

  • Les Marchés Saveurs et Terroir De Dour C'est reparti!!!!

    Les marchés Saveurs et Terroir à Dour reprennent….
    Tous les premiers vendredis du mois :
    4/04 – 2/05 – 05/06 – 04/07 - 01/08 – 05/09 – 03/10
    Dans le but de promouvoir les producteurs locaux et de développer les circuits courts, l’ARC Borinage - Hauts-Pays et la Fondation Rurale de Wallonie relancent les marchés « Saveurs et terroir » à Dour en 2014. 
    Comme l’an dernier, ces marchés seront conçus comme des événements festifs destinés à un large public. Venez découvrir et acheter des produits artisanaux de qualité mais aussi passer un moment convivial grâce aux nombreuses animations proposées. Au programme : une large gamme de produits (crème glacée, pain, miel, chocolat, confitures, bières, fromages, fruits et légumes,…) et ambiance assurée : un bar et des animations gratuites pour petits et grands. 
    7 dates – 7 thèmes sont prévus. 
    Ils seront toujours organisés dans l’ hangar situé sur le site des anciennes câbleries de Dour (Voie du Prêtre 7370 Dour). 
    Un vaste parking est disponible.
    Chaque marché aura un thème précis, à savoir :
    - Le 4 avril : « Bières et Fromages » : ateliers de dégustations en présence d’Eric Boschman, sommelier de Sans Chichis

    Sur inscriptions : 0478/98.07.60 – nath .authome@hotmail.com PAF :5€

    - Le 2 mai « Le Printemps » :

    Plantes et légumes à repiquer

    - Le 6 juin «Bien dans son corps»

    Activités sportives

    - Le 4 juillet « Bien manger »

    Démonstrations culinaires et activités encadrées par des professionnels

    - Le 1er août « Les artistes Locaux »

    Exposition d’artistes locaux et démonstrations

    - Le 5 septemb
    sembler et sensibiliser les citoyens afin que les... enfants »

    Spectacle de magie, grimage, animations, château gonflable

    - Le 3 octobre « Les câbleries de Dour en mode médiéval » 

    A chaque marché, des paniers gourmands seront à gagner. Venez nombreux!
    Infos via :saveurterroirdour@gmail.com – 0478/67.22.94

    Au plaisir de vous y rencontrer

  • Cinq nouveaux PCDN en 2014 Plan communal de Développement de la Nature C'est parti

    Cinq nouveaux PCDN en 2014

    Les communes de Braine-le-Château, Dour, Floreffe, Nandrin, et Nassogne ont été sélectionnées par le Ministre Carlo Di Antonio pour démarrer un Plan Communal de Développement de la Nature en 2014. 

    Les Plans Communaux de Développement de la Nature visent à maintenir, développer ou restaurer la biodiversité au niveau communal en impliquant tous les acteurs concernés, et ce, après avoir dégagé une vision commune de la nature et de son avenir au niveau local.

    Les cinq nouvelles communes sélectionnées vont commencer par désigner un bureau d'études pour réaliser un état des lieux de leur réseau écologique. Ce dernier constitue un outil précieux en vue d'une prise en compte de la nature dans ET hors des réserves, et donc sur l'ensemble du territoire. réunion

    Parallèlement à l'étude du réseau écologique, les communes vont lancer un appel à la population afin de constituer un partenariat entre acteurs locaux : associations environnementales, sportives ou culturelles, comités de quartier, mouvements de jeunesse, sociétés de pêche, représentants politiques, agents DNF, agriculteurs, simples citoyens, ... Ce partenariat est le noyau central du PCDN. Il va se constituer en groupes de travail thématiques pour :

     

    • analyser la situation du thème choisi et les actions existantes ;

    • imaginer des projets concrets à court, moyen et long termes s'inscrivant dans une stratégie générale cohérente et rédiger les fiches-projets ;

    • mettre en place des actions concrètes et ainsi exécuter les fiches-projets SUR LE TERRAIN.

     

    Chaque commune va donc élaborer et développer son propre Plan, selon les caractéristiques des milieux et des acteurs présents sur son territoire. Chaque plan contient au moins deux piliers pour mettre en œuvre cette évolution locale :

     

    • la concrétisation des projets avec les acteurs concernés (mares dans les écoles, vergers, haies, mesures agri-environnementales avec les agriculteurs, jardins naturels chez les particuliers, le maintien et la gestion des réserves naturelles, les opérations "combles et clochers" et "bords de routes",...) : c'est le pilier conservation et développement du réseau écologique communal.

    • la sensibilisation continue de l'ensemble de la population, parmi lesquels une grande partie d'acteurs qui ne sont pas encore partenaires du PCDN et qu'il reste à convaincre : c'est le pilier information, sensibilisation, éducation de la population en général et de certains publics cibles.

     

    En matière de biodiversité, l'état actuel des PCDN montre un bilan positif quant aux projets développés. Ces projets sont très nombreux et très variables d'une commune à l'autre et de nombreux partenaires y participent. Ils touchent vraiment à l'ensemble des milieux qui constituent un territoire : arbres, haies, vergers, champs, forêts, jardins, parcs et espaces verts, mares, zones humides et rivières, carrières, zones industrielles, abords de complexe sportif, combles et clochers, bords de routes, ..., sans oublier les sites de grand intérêt biologique tels que les réserves naturelles, les zones humides d'intérêt biologique, les cavités souterraines d'intérêt scientifique (chauves-souris), etc.