detrain jacquy

  • lutte contre le gaspillage alimentaire

     

    Bonjour,

    C'est avec grand plaisir que je le partage  un communiqué de presse de Monsieur le Ministre C Di Antonio car  voici plusieurs années j'ai travaillé à la mise en place du 1ier Groupement d'achat commun (GAC) sur Dour. j'en profite pour remettre un grand merci à tous ceux et celles qui n'avaient suivi à cette époque dans ce projet assez avant-gardiste pour l'époque.

     

    voici cet article : 

     

     

    "De la fourche à la fourchette,

    nous pouvons tous agir pour réduire le gaspillage alimentaire

     

    Chaque wallon gaspille entre 14 et 23 kilos de nourriture par an.

     

    Si l'on considère au niveau mondial toutes les pertes, le constat est encore plus alarmant : la nourriture produite mais non consommée occupe inutilement 30% des terres agricoles mondiales et requiert en eau l'équivalent de trois fois le volume du lac de Genève.

     

    Au sein du Gouvernement wallon, avec mes collègues René Collin et Maxime Prévot, nous avons souhaité créer un programme transversal de lutte contre ces pertes et gaspillages alimentaires. Pour ce faire, nous nous focalisons sur la politique des déchets, l'agriculture, la valorisation en filière courte, l'économie sociale, circulaire, la transformation agroalimentaire, la gestion des banques alimentaires, la prévention santé, la lutte contre la pauvreté, l'emploi,…

     

    De la production à la consommation, de la fourche à la fourchette, tous les échelons ont été pris en compte.

     

     

     

    Une réduction de 30% des pertes et du gaspillage alimentaires est visée d'ici 2025 en Wallonie, conformément aux recommandations européennes.

     

    Souhaitant dégager des pistes prioritaires, j'ai organisé de nombreuses consultations avec les acteurs du terrain. Celles-ci ont accouché d'actions qui seront progressivement mises en œuvre en Wallonie durant cette législature.

     

    La sensibilisation, la redistribution d'invendus alimentaires vers les associations d'aide alimentaire, la réduction des pertes au niveau de la production, les processus de conservation, de transports, de transformation des matières premières en denrées alimentaires et nos habitudes de consommation au travail et à la maison sont les axes majeurs de ce programme. 

     

    La mise en place d'un rest-o-pack dans l'HORECA et la promotion d'une alimentation durable et locale dans les cantines et les foyers sont également deux actions qui me sont chères.

     

     

    Si l'amour est dans le pré, le bonheur est dans l'assiette 

     

    Je trouve qu'il est impératif que nous nous reconnections à ce que nous mangeons. Nos comportements d'achats et de consommation sont significatifs en matière de réduction du gaspillage alimentaire puisque le consommateur est en effet responsable de 25% des pertes et gaspillages alimentaires en Belgique.

     

    En parallèle, je souhaite entamer prochainement une réflexion avec le Gouvernement fédéral pour clarifier les différentes mentions de date limite figurant sur les produits alimentaires. Les mentions « à consommer de préférence avant le » et « à consommer jusqu'au » sur nos produits de consommation courante sont encore souvent mal interprétées. Une seule et même mention claire contribuerait à réduire le gaspillage alimentaire.

     

    L'agriculture est le premier maillon de la chaîne de production

     

    La fonction première de l'agriculture est d'offrir une nourriture de qualité aux citoyens. Les producteurs agricoles ont toujours été attentifs à réduire au maximum les pertes liées à leur production. Ces pertes dépendent, malheureusement, bien souvent des conditions climatiques. Par ce programme, nous souhaitons, le Ministre de l'Agriculture René Collin en tête, mettre à disposition des producteurs des outils d'aide à la décision efficaces afin de réduire les risques de perte des récoltes. De plus, il est important de redonner de la valeur à notre alimentation. C'est pourquoi, nous soutenons des projets de sensibilisation à la qualité de nos produits notamment auprès des plus jeunes via les cantines scolaires.

     

    Le partenariat avec les acteurs économiques de l'alimentation est aussi l'occasion d'actions sociales et de collaboration avec les acteurs de la redistribution de colis ou les épiceries sociales.

     

    De nombreuses associations ont fait part au Ministre de la Santé et de l'Action sociale Maxime Prévot des difficultés rencontrées pour garantir une distribution ou une vente de produits variés garantissant une alimentation équilibrée. Ces associations de terrain jouent un rôle non seulement dans le besoin de base de pouvoir se nourrir mais aussi dans l'accompagnement et l'éducation pour une meilleure qualité de vie.

     

    Un plan transversal wallon c'est avant tout une mise en réseau des acteurs. Nous sommes tous concernés. Changeons nos habitudes. "

     

     

    Carlo DI ANTONIO

    Ministre wallon de l'Environnement

     

  • Et si on échangeait nos recettes?

    Dans le cadre du plan de cohésion sociale dourois j'ai le plaisir de vous inviter à participer aux ateliers culinaires de la maison de quartier à Elouges ambiance et convivialité garanties.

    Atelier culinaire : « Et si on échangeait nos recettes ?!? »

    Découvrez les Ateliers Culinaires à la Maison de quartier d’Elouges, Rue du Commerce, 143 à 7370 Dour.
    Atelier culinaire : « Et si on échangeait nos recettes ?!? »
    quand ? Du 03/03/2015 à 00:00 
    au 03/12/2015 à 00:00
    s'adresser à Marjorie Vanhove
    téléphone 065/69.10.18
    ajouter un événement au calendrier  vCal
     iCal

     

    Lieu : Maison de quartier d’Elouges, Rue du Commerce, 143 à 7370 Dour

    Dates : 27 février, 6 et  30 mars, 3 avril, 8 et 15 mai, 5 et 19 juin, 11 et 25 septembre, 9 et 23 octobre, 13 et 27 novembre et 4 et 18 décembre 2015

    Horaire : De 9h30 à 12h00 (arrivée à la Maison de quartier à 9h et repas ensemble à la fin de la séance : sans obligation)

    Participation financière : 1€ pour les dourois et 3€ pour les habitants Hors Dour.

    Renseignements et inscriptions : Maison de quartier 065/69.10.18

  • Quoi ma gueule

    Vive les moches!

    Vive les mochesJ’ai le goût d’une chronique plus légère et plus optimiste, pour une fois :-) !

    Et c’est un ami qui m’en a donné l’idée (merci Raoul!) dans un récent courriel (moi qui peste tellement souvent contre ces innombrables courriels: comme quoi on n’échappe pas à ses contradictions ;-) …

    Je veux donc juste partager l’excellente idée qu’a eue la chaîne Intermarchébientôt suivie par d’autres gros joueurs de la distribution alimentaire française comme Auchan et Monoprix: revaloriser et rendre disponibles les fruits et légumes “hors calibre”.

    Comme on sait, ces fruits et légumes, écartés par les producteurs eux-mêmes parce qu’aucun distributeur (et supposément aucun consommateur) n’est intéressé par autre chose que des “parfaits”, représentent plus de 30% du gaspillage alimentaire annuel: trop gros, trop petits, tachés, difformes, etc.

    Encore une fois, il suffisait non seulement d’y penser (car les bonnes idées manquent rarement) mais surtout de trouver la volonté politique, sociale ou commercialepour oser prendre l’initiative.

    Au Québec, on en a des exemples récents et remarquables: le tournant pris, à l’initiative de la chaîne d’alimentation Métro, vers l’utilisation systématique de sacs de provisions réutilisables. Cette habitude, déjà bien implantée dans plusieurs pays, n’arrivait pas à faire sa place ici: on en parlait depuis des années, un député provincial en avait même fait sa campagne personnelle, tout le monde préférait s’en remettre à la sensibilisation des consommateurs et aux choix individuels de ceux-ci. Jusqu’à ce queMétro décide de plonger sans plus attendre en fabricant ses propres sacs réutilisables (excellente idée de marketing: pourquoi pas joindre l’agréable à l’utile?) et en fasse systématiquement la promotion. Moins d’un an après, toutes les grandes chaînes d’alimentation avaient emboîté le pas (concurrence, quand tu nous tiens! Mais pour une fois, pour la bonne cause!) et il reste maintenant très peu de sacs en plastique qui ne soient pas devenus au moins “biodégradables” à des degrés divers.

    Autre exemple: la décision audacieuse des autorités de l’Université de Sherbrooke de décréter unilatéralement (et de défrayer elles-mêmes) la gratuité du transport en commun pour tous leurs étudiants et leurs personnels. J’en ai parlé brièvement dans un blogue portant sur le leadership, c’est-à-dire la capacité de “voir demain dès aujourd’hui”: non seulement cette audace s’est révélée avantageuse pour l’Université même sur le plan financier (elle qui déboursait pourtant près d’un million par année pour offrir ce service qu’elle n’était en rien obligé d’offrir), mais elle a également eu pour conséquence de contribuer indirectement de manière significative à la revitalisation du centre-ville de Sherbrooke.

    Revenons donc à nos “moches” de départ: oser distribuer des fruits et légumes qui devraient, a priori, être boudés par les consommateurs. Même si l’idée était pleine de “bon sens” au niveau de l’écologie, il fallait quand même le faire au niveau commercial!

    Comment? Comme dans tellement d’autres domaines, en décolonisant nos espritsde consommateurs. Si nous avons “appris”, à travers les années (et les campagnes de marketing!), que seuls les fruits et légumes parfaits étaient désirables, voire même mangeables (comme on a très longtemps “appris” que fumer était désirable et souhaitable), alors il est également possible d’”apprendre” autre chose. Et entre autres, que “les moches” sont non seulement mangeables, mais qu’ils peuvent même devenir désirables (le prix moins élevé jouant ici son rôle). Et ça a marché!

    Les promoteurs de la campagne ont même poussé la chose un peu plus loin en développant carrément un logo commercial pour l’ensemble de ses produits non conformes. S’appuyant sur l’important symbole que représentent en France les “gueules cassées” (les militaires de la première Guerre mondiale défigurés au combat), ils ont créé le logo “Quoi, ma gueule?” qui, bien sûr, peut être compris de plusieurs manières, mais qui ont toutes en commun de questionner nos habitudes et nos préjugés spontanés.

    Ce qui peut éventuellement être utiles à bien d’autres qu’aux pommes ou aux carottes atypiques!!!

    Bref, décolonisons nos esprits et osons! Les domaines d’application de ces deux consignes sont proprement illimités!

    Article écrit par 

  • Atelier Conso Elouges Petit déjeuner gratuit


    Atelier Conso Elouges

    Zone de Texte: Où ?…
Maison de Quartier
d’Elouges
Rue du Commerce 143
7370 Dour

    Zone de Texte: Quand? 
Jeudi 28 mars 2012
A partir de 09h00 (petit déjeuner)

     

    Mesurons notre empreinte écologique!

     

    Animation de Mathieu Decrême

    Un atelier des Equipes Populaires et du PCS de la Commune de Dour

     

    EMPREINTE ECOLOGIQUE … UN TERME A LA MODE ?

     

    DECOUVRONS ENSEMBLE COMMENT , EN TANT QUE CONSOMMATEUR RESPONSABLE, NOUS POUVONS AGIR EN FAVEUR

    DE L’ENVIRONNEMENT !

     

     

    REJOIGNEZ-NOUS ! La rencontre sera précédée d’un petit déjeuner OFFERT !!!

    Information 065 69 10 18


  • Messe en patois de chez nous

    voici une invitation que je tenais à partager avec vous,


    Paroisse Saint-Aubin

         

          

          Aux alintours de no clokié !                    Madame, Mademoiselle, Monsieur.

     

     

     

                       Nous avons le plaisir de vous inviter à la Messe annuelle et

    traditionnelle en patois qui aura lieu pour la 32ème année le dimanche  9

    décembre 2012, à 10 h 45, en l’église Saint-Aubin à Blaugies.

     

                                Nous partagerons notre foi en Notre-Seigneur en le priant dans le langage si cher à nos aïeux.

                                                                      Pour l’équipe Ghislaine, Jean,

                                                                             Christian et Freddy.

  • Construire et ne pas détruire !

     

    Mesdames et messieurs,

    Ci-dessous le message que notre chef de file Carlo Di Antonio que je voulais partager avec vous.
    Alors à Dimanche,
    Jacquy Detrain
    4ème candidat sur la liste 9 DR+

    Construire et ne pas détruire !


    Madame, Monsieur,

    Nous ne répondrons pas aux provocations ou autres attaques personnelles dont certains ont usé et abusé ces dernières semaines. Vos boîtes aux lettres en débordent... Ces agissements relèvent d'une certaine médiocrité dans laquelle nous ne voulons pas vous entraîner. 

    Mon équipe est CONSTRUCTIVE et VOUS méritez bien mieux que des querelles de bas étage...

    Ces derniers jours, dans d'ultimes tracts électoraux, nos opposants du PS présentent un programme fleuve. Ils vous promettent "Disney Land" en 125 mesures :-))) : des promesses faciles à écrire mais évidement intenables compte tenu de la réalité de nos budgets communaux.

    Notre campagne électorale se termine donc aujourd'hui. Je félicite mes colistiers pour leur attitude positive lors de celle-ci. Vous avez reçu notre bilan et nos projets. Ce texte reste disponible sur : http://drplus.be/programme/drplus.pdf Nous y avons présenté des projets ciblés, réalisables et qui tiennent compte des capacités budgétaires de la commune. 

    J'ai l'honneur d'être votre Bourgmestre depuis bientôt six ans et cela avec engagement et disponibilité.

    Je remercie les Douroises et Dourois qui nous font confiance, soutiennent nos initiatives et désirent faire progresser notre commune.

    Je remercie aussi le personnel communal et celles et ceux qui s'investissent loyalement depuis 6 ans pour nous aider à développer des projets ambitieux pour Dour, Elouges, Wihéries, Blaugies et Petit-Dour.

    Les femmes et les hommes de l'équipe DRPlus désirent continuer à travailler à votre service. Il reste tant à accomplir. 

    Nous comptons sur votre soutien ce dimanche. C'est cette mobilisation qui évitera le retour à Dour du PS et des échevins de la période 1994-2006.

    En tant que chef de file de DRPlus, Bourgmestre et Ministre, soyez assurés que je resterai plus que jamais à votre disposition.

    Recevez, Madame, Monsieur, l'expression de mes salutations sincères.


    Carlo Di Antonio
    Ministre Wallon
    Bourgmestre de Dour.
  • agenda de cette semaine

    jeudi 11 octobre – 20h

    Projection: écran libre « spécial fureur de lire »

    Centre Culturel Dour

    Vendredi 12 octobre – 20h

    Théâtre: les 3 coups vont encore frapper … de Bobette Jouret.

    Centre Culturel Dour

    Samedi 13 octobre – 14h-19h30

    L’équipe des « petits chaperons bougent » vous invite à leurs portes-ouvertes.

  • promesse tenue

    je suis fier de partager ses vidéos avec vous.

    Elles montrent combien notre engagement dans l'amélioration de la qualité de vie à Dour a été au centre de nos préocupations tout au long de ces 5 dernières années.

    Jacquy Detrain 

    4ième Candidats sur la liste e9 DRPlus. 

    http://drplus.be/videos/

  • Dour nominée "commune la plus durable de Belgique

     

    Si aujourd'hui Dour est nominé dans le cadre de la commune la plus durable de Belgique, c'est grâce à l'implication de l'ensemble des dourois et douroises dans le projet, tant décrié par ailleurs par l'opposition communale,  de nos poubelles à puces..

    tout le mérite aux Dourois et Douroise...Clin d'œil.
    encore BRAVO à Vous TOUS!!!
    Jacquy 

    http://www.telemb.be/content/view/11011/166/

  • samedi 18 août 2012 Chapelle de Cocars


    cocars,detrain jacquy,elouges





    11h00 : Procession au départ de l’église de Wihèries

    –  11h30 : Concert de la Chorale de la Manécanterie à l’entrée de la  Chapelle de Cocars

     

    –  12h15 : Hymne de la Ducasse par la « Roulotte Théâtrale »

    –  Ouverture de la Ducasse par Monsieur le Bourgmestre en titre Carlo Di Antonio  et Monsieur le Doyen André Van Neste.

    –  Bénédiction et présentation des enfants à « Jean-qui-rit & Jean-qui-pleure ».

    les parents qui le désirent pourront présenter leurs enfants à la bénédiction de Monsieur le Doyen Van Neste et Monsieur l'Abbé Pasca Laplanche.

    (une médaille souvenir sera offerte aux enfants présents .)

     

    –  14h00-18h00:  Exposition :

        « La Chapelle de Cocars au fil des ans »

    - possibilité de se recueillir tout l'après-midi, prières et chapelets

    (Cierges et neuvaines en vente).

      

    –  18h00 :  Messe à l’entrée de la Chapelle en l’honneur de

        Notre-Dame de Cocars

    bienvenu à Tous.

    Jacquy Detrain et le Comité de quartier Sainte Odile.