Jacquy Detrain - Page 2

  • ActivÂges Dour

     
    Voici un projet que j'ai le plaisir de vous présenter en tant d’Échevin des Affaires Sociales
    Activ’Aînés est un programme d’activités spécialement conçu pour les 60 ans et plus. Chaque mois, une activité vous attend !
    Programme des activités seniors 2015 : Programme Activ’Aînés
    quand ? Du 10/03/2015 à 08:45 
    au 31/12/2015 à 08:45
    s'adresser à Sandra Descamps
    téléphone 065/69.10.18
    ajouter un événement au calendrier  vCal
     iCal

     

    Programme Activ’Aînés 2015 :

    • Février 2015 : Séance de prévention aux chutes au domicile pour les personnes âgées à la Maison de quartier d’Elouges.
    • Mars 2015 : Sortie au Plazza Art de Mons, projection du film « Coup de foudre » traitant des violences faites aux femmes, dans le cadre de la Journée de la femme.
    • Avril 2015 : Carrefour des Générations.
    • Mai 2015 : Fête des voisins et visite de la maison adaptée aux chutes au domicile pour les seniors de Thuin.
    • Juin 2015 : Atelier tablettes numériques et/ou smartphones.
    • Juillet/Août 2015 : Atelier culinaire intergénérationnelle et sortie familiale à définir.
    • Septembre 2015 : Révision du permis de conduire théorique pour les seniors.
    • Octobre 2015 : Goûter santé.
    • Novembre 2015 : Sensibilisation pour les seniors, dans le cadre de la semaine de sensibilisation aux violences intrafamiliales (sorties cinéma, self défense,…)
    • Décembre 2015 : Goûter intergénérationnel dans le cadre du Dour On Ic
  • Et si on échangeait nos recettes?

    Dans le cadre du plan de cohésion sociale dourois j'ai le plaisir de vous inviter à participer aux ateliers culinaires de la maison de quartier à Elouges ambiance et convivialité garanties.

    Atelier culinaire : « Et si on échangeait nos recettes ?!? »

    Découvrez les Ateliers Culinaires à la Maison de quartier d’Elouges, Rue du Commerce, 143 à 7370 Dour.
    Atelier culinaire : « Et si on échangeait nos recettes ?!? »
    quand ? Du 03/03/2015 à 00:00 
    au 03/12/2015 à 00:00
    s'adresser à Marjorie Vanhove
    téléphone 065/69.10.18
    ajouter un événement au calendrier  vCal
     iCal

     

    Lieu : Maison de quartier d’Elouges, Rue du Commerce, 143 à 7370 Dour

    Dates : 27 février, 6 et  30 mars, 3 avril, 8 et 15 mai, 5 et 19 juin, 11 et 25 septembre, 9 et 23 octobre, 13 et 27 novembre et 4 et 18 décembre 2015

    Horaire : De 9h30 à 12h00 (arrivée à la Maison de quartier à 9h et repas ensemble à la fin de la séance : sans obligation)

    Participation financière : 1€ pour les dourois et 3€ pour les habitants Hors Dour.

    Renseignements et inscriptions : Maison de quartier 065/69.10.18

  • Opération rivière propre ce 25 Octobre à partir de 10h00

    OPERATION RIVIERE PROPRE !

     

    La commune de Dour et le contrat de Rivière de la Haine organisent une opération « Rivière Propre ».

     

    Cette opération consiste à lancer un appel aux bénévoles en vue de ramasser les déchets présents dans et aux abords des cours d’eau le tout dans un esprit de grande convivialité.

     

    Plus qu’un ramassage, cette action vise surtout à sensibiliser tous les citoyens à la problématique des déchets dans nos rivières.

     

    Toutes les personnes motivées à participer à cette belle initiative en faveur de notre environnement sont invitées à nous rejoindre le samedi 25 octobre 2014 entre 10h00 et 12h00 sur le site de la « Fontaine du Marou » (Rue Pont à Cavains à 7370 Dour).

     

    A l’issue du ramassage, le verre de l’amitié sera offert par le Contrat de Rivière de la Haine.

  • Quoi ma gueule

    Vive les moches!

    Vive les mochesJ’ai le goût d’une chronique plus légère et plus optimiste, pour une fois :-) !

    Et c’est un ami qui m’en a donné l’idée (merci Raoul!) dans un récent courriel (moi qui peste tellement souvent contre ces innombrables courriels: comme quoi on n’échappe pas à ses contradictions ;-) …

    Je veux donc juste partager l’excellente idée qu’a eue la chaîne Intermarchébientôt suivie par d’autres gros joueurs de la distribution alimentaire française comme Auchan et Monoprix: revaloriser et rendre disponibles les fruits et légumes “hors calibre”.

    Comme on sait, ces fruits et légumes, écartés par les producteurs eux-mêmes parce qu’aucun distributeur (et supposément aucun consommateur) n’est intéressé par autre chose que des “parfaits”, représentent plus de 30% du gaspillage alimentaire annuel: trop gros, trop petits, tachés, difformes, etc.

    Encore une fois, il suffisait non seulement d’y penser (car les bonnes idées manquent rarement) mais surtout de trouver la volonté politique, sociale ou commercialepour oser prendre l’initiative.

    Au Québec, on en a des exemples récents et remarquables: le tournant pris, à l’initiative de la chaîne d’alimentation Métro, vers l’utilisation systématique de sacs de provisions réutilisables. Cette habitude, déjà bien implantée dans plusieurs pays, n’arrivait pas à faire sa place ici: on en parlait depuis des années, un député provincial en avait même fait sa campagne personnelle, tout le monde préférait s’en remettre à la sensibilisation des consommateurs et aux choix individuels de ceux-ci. Jusqu’à ce queMétro décide de plonger sans plus attendre en fabricant ses propres sacs réutilisables (excellente idée de marketing: pourquoi pas joindre l’agréable à l’utile?) et en fasse systématiquement la promotion. Moins d’un an après, toutes les grandes chaînes d’alimentation avaient emboîté le pas (concurrence, quand tu nous tiens! Mais pour une fois, pour la bonne cause!) et il reste maintenant très peu de sacs en plastique qui ne soient pas devenus au moins “biodégradables” à des degrés divers.

    Autre exemple: la décision audacieuse des autorités de l’Université de Sherbrooke de décréter unilatéralement (et de défrayer elles-mêmes) la gratuité du transport en commun pour tous leurs étudiants et leurs personnels. J’en ai parlé brièvement dans un blogue portant sur le leadership, c’est-à-dire la capacité de “voir demain dès aujourd’hui”: non seulement cette audace s’est révélée avantageuse pour l’Université même sur le plan financier (elle qui déboursait pourtant près d’un million par année pour offrir ce service qu’elle n’était en rien obligé d’offrir), mais elle a également eu pour conséquence de contribuer indirectement de manière significative à la revitalisation du centre-ville de Sherbrooke.

    Revenons donc à nos “moches” de départ: oser distribuer des fruits et légumes qui devraient, a priori, être boudés par les consommateurs. Même si l’idée était pleine de “bon sens” au niveau de l’écologie, il fallait quand même le faire au niveau commercial!

    Comment? Comme dans tellement d’autres domaines, en décolonisant nos espritsde consommateurs. Si nous avons “appris”, à travers les années (et les campagnes de marketing!), que seuls les fruits et légumes parfaits étaient désirables, voire même mangeables (comme on a très longtemps “appris” que fumer était désirable et souhaitable), alors il est également possible d’”apprendre” autre chose. Et entre autres, que “les moches” sont non seulement mangeables, mais qu’ils peuvent même devenir désirables (le prix moins élevé jouant ici son rôle). Et ça a marché!

    Les promoteurs de la campagne ont même poussé la chose un peu plus loin en développant carrément un logo commercial pour l’ensemble de ses produits non conformes. S’appuyant sur l’important symbole que représentent en France les “gueules cassées” (les militaires de la première Guerre mondiale défigurés au combat), ils ont créé le logo “Quoi, ma gueule?” qui, bien sûr, peut être compris de plusieurs manières, mais qui ont toutes en commun de questionner nos habitudes et nos préjugés spontanés.

    Ce qui peut éventuellement être utiles à bien d’autres qu’aux pommes ou aux carottes atypiques!!!

    Bref, décolonisons nos esprits et osons! Les domaines d’application de ces deux consignes sont proprement illimités!

    Article écrit par 

  • nouveau conseils personnalisés

    Dès la rentrée de septembre 2014, le service Médias, en collaboration avec le P.C.S.de Dour vous offre un espace de rencontre.

     

    Permanence - Point Info pour toutes questions en lien avec la santé mentale et la grande précarité.

     

    Ø  Vous êtes usagerproche ou professionnel

     

    Ø  Vous vivez, travaillez,… dans la région de Dour-Haut Pays et ses alentours

     

    Ø  Vous êtes confrontés à des situations complexes et chroniques de souffrances psychiques et de grandes précarités  ?...

     

     

    MEDIAS vous invite à

    une écoute active,… ; une information, une orientation  sur mesure via ses partenariats et sa connaissance du secteur ;des conseils personnalisés pour vous aider à utiliser au mieux le réseau en place.

     

     

    Nos permanences se tiendront à la Maison de Quartier d’Elouges : Rue du Commerce 143 - 7370 Elouges

     

     

    - les lundis 15/09 et 29/09

    - les lundis 13/10  et 27/10

    - les lundis 10/11 et 24/11

    -le lundi 8/12

     

     

     

    En dehors de ces moments 

     

    N'hésitez pas à utiliser  nos permanences téléphoniques

     

    Tous les jours ouvrables

     

    De 9 :00 à 11 :00

     

    065/351 153

     

    medias.mons@gmail.com

  • Vide Dressing & Vide Grenier Ecole communal de Wihèries

    Wihéries : Vide Dressing & Vide Grenier

    L'école Communale de Wihéries organise son Vide Dressing et Vide Grenier le Samedi 28 juin de 9H à 16H. Le prix de l'emplacement ne comprend pas de table ni de tringle. Pour les réservations,... 
    Rue de la Carrière 5
    7370 Wihéries
    Téléphone : 0495/387.167
    Prix d'un emplacement : 6 euros
    Brocante intérieure
    Nombre d'exposants prévus : 50
    Horaire : 09:00-16:00

    Samedi 28 juin

  • porte ouverte ferme de Yves et Amélia Gossuin à Petit Dour

    porte ouverte gossuin.jpg

  • Place aux enfants à Dour le 18 octobre prochain

    Place aux enfants à Dour le 18 octobre prochain !
    Une fois de plus, notre commune participera à cette action dont l'objectif est de donner une vision positive et citoyenne du monde des adultes.
    Si vous êtes Dourois(e), si vous souhaitez partager avec les enfants votre passion, si vous souhaitez leur faire découvrir votre profession en participant à cette opération, n'hésitez pas à prendre contact avec la cellule communication de l'administration communale de Dour (065 761 826). 
    Vous deviendrez alors un "hôte d'un jour" qui accueillera 2 groupes de 4 ou 5 enfants âgés de 9 à 12 ans (1 groupe de 9h à 10H20 et un second de 10H30 à 11H50) qui seront encadrés par un adulte appelé pour l'occasion "passe-muraille".
    Vous l'aurez compris, la clé de la réussite de cette initiative se trouve peut-être entre vos mains...
    Infos et Inscriptions avant le 20 juin au 065/761 826.
    Merci pour votre collaboration !

    De la part de notre Bourgmestre Vincent.

     

  • Acheter usagé… pourquoi pas?

    Acheter usagé… pourquoi pas?

    Objets usagésAvec l’arrivée du printemps, vient le temps des grands ménages et du désencombrement. Avez-vous pensé donner vos surplus à un organisme qui les revalorisera? Si oui, c’est excellent. Toutefois, quand vous avez besoin d’un objet, avez-vous songé à vous le procurer dans une version usagée? Ce comportement est cependant essentiel pour mieux équilibrer la rentrée et la sortie des objets dans les commerces d’objets usagés.

    Si les gens connaissaient les avantages d’acheter des objets usagés, ils en profiteraient plus souvent. Le principal gain est financier: il n’est pas rare de payer à peine 20 ou 30% du prix du neuf pour un objet qui a déjà servi. De plus, le choix est souvent plus grand dans un magasin de seconde main que dans une boutique mode. On y découvre « des petits trésors », particulièrement dans le linge d’enfants et les jouets. Cette pratique est également meilleure pour l’environnement. En effet, il y a réduction de l’usage de ressources, d’énergie et de pollution, diminution également du transport et des déchets. Sur le plan social, cela permet à des organismes communautaires de se financer et à des petits commerçants de gagner leur vie. Finalement, pour ceux qui veulent acheter québécois, c’est une façon détournée d’y arriver, même si l’étiquette indique « fabriqué en Chine ».

    Il y a plusieurs façons de se procurer des objets usagés. Mentionnons les marchés aux puces, les ventes de garage, les bazars, les encans, les comptoirs caritatifs, les friperies, les ressourceries et autres magasins de surplus domestiques, les annonces classées, les babillards et finalement les différents véhicules sur Internet (principalement « LesPac » et « Kijiji »).

    Mentionnons que les mêmes moyens cités ci-dessus peuvent aussi être utilisés pour vendre les objets que l’on a en surplus. De plus, lorsqu’on ne veut pas se donner la peine de vendre, on peut simplement mettre l’objet au bord de la rue avec une inscription « À donner ». C’est étonnant de constater comment presque tout disparaît vite.

    Bien sûr, l’achat d’objets usagés nécessite plus de démarches: il faut parfois vaincre le fouillis de certains magasins de seconde main, envisager du nettoyage et des réparations, composer avec moins de garantie. Toutefois, le plus grand handicap de « l’usagé » est d’avoir à subir la concurrence des objets neufs, si peu chers. En effet, avec l’affaissement du prix des matières premières et les salaires démesurément bas versés aux travailleurs des pays en voie d’industrialisation, les objets neufs se vendent souvent à vil prix dans nos magasins. Il devient alors difficilement justifiable, sur le plan financier, de faire réparer des objets comme un grille-pain ou une imprimante d’ordinateur, alors qu’on peut s’en procurer un neuf pour un montant équivalent à celui d’une réparation. Quel gaspillage!

    Personnellement j’achète beaucoup usagé. La plupart de mes achats importants commencent par une recherche dans des catalogues ou sur le site web de certains magasins pour connaître le prix et les caractéristiques de l’objet neuf. Ensuite, je fais le tour, par téléphone, des marchands de seconde main, à l’aide du bottin du réemploi publié par la Communauté Métropolitaine de Québec. Lorsque l’objet en bon état et à bon prix est repéré, je fais des visites.  S’il n’est pas trouvé de cette façon ou en consultant les annonces classées chez LesPac et Kijiji, je poursuis en faisant  passer moi-même une annonce dans la rubrique « recherche ».  J’ai déjà ainsi trouvé des instruments de musique, des matériaux de construction,  etc.

    Le domaine de l’usagé a grand besoin de promotion. Ce n’est qu’en faisant connaître ses avantages et en combattant les préjugés qui y sont associés, que cette alternative aux achats commerciaux conventionnels se développera et permettra d’atteindre un certain équilibre entre les objets reçus et vendus par les organismes caritatifs.

    Pour ma part, je me réjouis régulièrement de l’augmentation de mon niveau de vie et du sentiment de cohérence avec mes valeurs environnementales obtenue grâce à ce moyen relativement facile. De plus, la découverte de l’objet convoité dans une version usagée est  devenue pour moi un vrai défi et un réel plaisir.

  • Fête des voisins Cité Sainte Odile ce Vendredi

    LA FÊTE DES VOISINS

     

    C’est devenu une vraie tradition : le vendredi 16 mai 2014, des millions de voisins dans toute l’Europe s’invitent à partager un moment de convivialité.

    Dans notre société où l’indifférence et l’individualisme sont généralement de mise, la " Fête des Voisins " agit en tant que catalyseur pour recréer des liens entre les citoyens. 

    En Belgique, le dynamisme est plus que jamais au rendez-vous : c’est avec plaisir que nous voyons s’épanouir l’événement d’année en année ! 

    Nous tenons donc à vous remercier chaleureusement pour l’énergie et l’enthousiasme dont vous faites preuve depuis maintenant 9 ans. Et comme il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin, nous vous invitons de tout coeur à joindre vos efforts aux nôtres pour que l’édition 2014 soit encore plus grandiose !

    Pour toute information, veuillez consulter le site webwww.lafetedesvoisins.be