• aux riverains de Ferrand à Elouges

     

    Comme vous pouvez le constater le travail du comité de quartier Ste Odile à une valeur certaine dans le déroulement du dossier "Covadec"

    Je remercie toutes les perosnnes qui m'ont fait confiance toutes ces années et je m'engage auprès du Député Bourgmestre et de toute l'équipe à défendre  l'intérêt et la santé des élougeois et élougeoises.

    Jacquy Detrain

    Echevin des affaires sociales. 

    Site de Ferrand: Plus jamais ça !    Chères Elougeoises,Chers Elougeois,  Depuis plus de trente ans, des activités en lien avec la gestion des déchets polluent le site de l’ancien charbonnage de Ferrand à Elouges. On ne compte plus le nombre de journées (ou de nuits) durant lesquelles des incinérations ont fortement pollué l’air que vous avez respiré. Comme je m’y étais engagé lorsque je suis devenu Bourgmestre, j’ai décidé d’améliorer la propreté et la qualité environnementale de notre commune ; et notamment de mettre définitivement fin à cette situation écologiquement néfaste et illégale à Elouges.  J’ai toujours été convaincu de la nécessité d’arrêter l’activité menée sur le site de Ferrand; activité non seulement illégale mais aussi dangereuse pour notre environnement et, à long terme, pour la santé des riverains. De fait, il ne fallait pas être fin observateur pour constater l’accumulation de quantités invraisemblables de déchets et l’incinération régulière de dépôts plastiques sur ce site. Vous avez suivi l’évolution de ce dossier épineux à travers la presse ou par l’intermédiaire du comité de quartier Saint-Odile mis en place par notre échevin Jacquy Detrain. Toutefois, afin que tout le monde soit correctement informé, je tiens à vous expliquer la situation actuelle et quelles en seront les suites. Aujourd’hui, grâce à l’action menée tout au long de l’année 2007 (visites sur place, constats, rédaction de PV, suivis judiciaires…) et avec le soutien de l’Unité de Répression des Pollutions (la nouvelle brigade de l’environnement mise en place par le Ministre LUTGEN), j’ai pu légitimement et sans risque de recours, prendre un arrêté de fermeture du site.Toute nouvelle arrivée de déchets et toute activité y sont désormais interdites. Mais il faut aller plus loin. Je m’engage aujourd’hui envers vous à continuer de prendre toutes les mesures nécessaires pour évacuer les déchets et assainir les lieux. Dans l’immédiat, pour pouvoir réagir rapidement en cas de problème, j’ai demandé au service incendie de mettre au point un plan d’urgence, de réaliser des exercices et d’établir un plan d’évacuation.  Je tiens toutefois à vous rassurer sur la nature des déchets découverts sur le site de Ferrand. Le rapport de la Région wallonne fait état de matières inertes, à savoir des déchets de démolition de bâtiments tels que briques, carrelages, parpaings, bois, matériaux isolants, câbles électriques ainsi que des sacs et bidons en plastique, pneus ou encore carcasses de véhicule. Restons néanmoins vigilants car d’autres déchets pourraient être découverts à cet endroit.Il est toutefois nécessaire de rappeler que l’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire a quant à elle procédé à des contrôles de radioactivité qui se sont fort heureusement avérés négatifs. Quant à l’assainissement du site, des contacts ont été pris avec la SPAQUE, la société publique d’aide à la qualité de l’environnement. Je mets tout en oeuvre pour que cette société puisse rapidement procéder à l’assainissement du terrain, et cela sans frais pour la commune. Toutes les mesures nécessaires sont donc prises et continueront d’être engagées pour que plus jamais vous n’ayez à subir les conséquences désagréables d’une telle pollution sauvage. Je m’y engage personnellement, avec et pour vous.   Carlo Di AntonioDéputé-Bourgmestre